Spécialités culinaires de Hoi An

La cuisine du centre du Vietnam est donc réputée comme la meilleure du pays, et Hoi An possède une gastronomie riche et variée.
Ainsi, de nombreux plats sont influencés par son passé mélangeant Vietnam, Chine et Japon.
Hier soir, nous avons donc essayé LA spécialité culinaire de Hoi an, le Cao Lau chez Miss Ly. Ce plat existe depuis le 17 ème siècle et il serait donc dû à l’influence culinaire des différentes communauté ayant vécu à Hoi An ( Français, Chinois, Japonais, etc… ).
Dans le Cao Lau, on trouve d’abord les nouilles de riz épaisses, des tranches de porc laqué, du soja, de la salade, des crackers et de la menthe, du citron. Le tout est ainsi ajouté au bouillon de porc. On valide !
Sachez enfin que Hoi An est donc le seul endroit au Vietnam où vous pourrez manger du Cao Lau, car il s’agit d’une véritable spécialité de la ville.

Le Cao Lau, spécialité de Hoi An – Vietnam

Les délicieux Bong hong trang

Une autre spécialité : les bong hong trang ou white roses. Ce sont donc des raviolis Vietnamiens formés par une pâte faite de riz cuit à la vapeur et translucide. On retrouve à l’intérieur des crevettes et une farce de porc servi avec une sauce. Le plat ressemble ainsi à une pétale de fleur une fois refermé.
Disposés en cercle, les raviolis sont, en effet, pareils à une grosse fleur blanche. Cela explique donc son nom de « roses blanches », donné par les Français. C’ÉTAIT UN RÉGAL, promis, on apprend donc les recettes pour le refaire en France !

Les White Roses ou bong hong trang, spécialité de Hoi An – Vietnam

Visite de la vieille ville

Nous parcourons donc aujourd’hui, pour la première fois, les rues de la vieille ville.
Se balader de bon matin et assister ainsi au spectacle de la vie quotidienne reste toujours une superbe expérience.

Vendeuse ambulante, Hoi An – Vietnam
Vendeuse de fruits, Hoi An – Vietnam

C’est ainsi une des villes des plus « calme » visitée jusque là au Vietnam.
En effet, aucun risque de se faire heurter par un scooter ici, car le centre est entièrement piéton. Cela reste véritablement unique au Vietnam où les 2 roues sont habituellement partout. Cela permet ainsi de faire la visite de la cité dans le calme, avec pour fond sonore des musiques traditionnelles diffusées via les hauts-parleurs dans les rues. Deux autres moyens de transport reste ici omniprésents : le cyclo-pousse et le vélo.

Cyclo-pousse, Hoi An – Vietnam
Vélo Hoi An – Vietnam

Inspirée de différentes cultures, comme sa cuisine, l’architecture de Hoi An reste un mélange de façades coloniales Françaises, toits typiques Chinois et ossatures en bois Japonaises. Les maisons aux couleurs jaunes sont prédominantes.

Hoi An – Vietnam
Rue de Hoi An – Vietnam
La vieille ville de Hoi An – Vietnam

Le pont-pagode Japonais en bois, construit au 16ème siècle, en est le symbole. Vous trouverez d’ailleurs l’image de ce pont sur le billet de 20.000 dông Vietnamien.

Le Pont Japonais, Hoi An – Vietnam
La rivière Thu Bon, Hoi An – Vietnam

Enfin, on remarque avec plaisir qu’aucune pancarte publicitaire ne vient polluer le paysage. Les cafés, restaurants, et boutiques en tout genre ont réaménagé d’anciennes maisons sans les défigurer. Un vrai plaisir pour les yeux…

Les lanternes de Hoi An – Vietnam

Pour résumer cette journée, on comprend pourquoi cette petite ville portuaire est inscrite au Patrimoine de l’Humanité…les bâtisses colorées lui donne un charme incomparable.
En marchant au bord de la rivière, on assiste à un véritable ballet de sampans, les bateaux traditionnels Vietnamiens. Dès la nuit tombée, les lanternes offrent un formidable spectacle dans toutes les rues et ruelles. L’ambiance est féerique…
Vous avez compris, Hoi An est pour nous un véritable coup de cœur.

Vous pouvez faire un tour en sampan sur le fleuve, Hoi An – Vietnam
Sampan, bateau traditionnel Vietnamien, Hoi An – Vietnam

A faire : Laissez-vous tenter par un atelier de fabrication de lanternes traditionnelles en réservant ICI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here