Surprenant « train street » à Hanoï

On ne voit pas tous les jours le passage insolite d’un train en plein cœur de la ville…
L’histoire de la rue du train commence donc dans les années 1930.
En effet, le Vietnam fait à ce moment-là partie de l’Union Indochinoise; c’est ainsi une colonie Française. À l’époque, les colons Français terminent la construction d’une ligne de chemin de fer reliant le nord et le sud de l’actuel Vietnam. C’était donc alors la voie transindochinoise.

Ligne chemin de Fer Hanoï – Vietnam

Aujourd’hui, la ligne existe toujours, des trains traversent par conséquent toujours le pays. Et la « rue du train » est l’un des tronçons de cette longue voie ferrée.
C’est un axe très étroit, parcouru par des rails de chemins de fer, où les trains passent très près des maisons, des devantures des commerces et des scooters garés devant les bâtiments.

Ainsi, dans certaines rues du Vieux Quartier, les paliers de porte des maisons sont dangereusement au bord de la voie ferrée qui traverse ce quartier sur son chemin vers le pont Long Biên.

Avant le passage du Train Street, Hanoï – Vietnam
La voie ferrée longe les habitations, Train Street, Hanoï – Vietnam
Train Street, Hanoï – Vietnam
La voie ferrée passe très près des maisons, Train Street, Hanoï – Vietnam
Une habitante qui se lave les cheveux le long de la voie ferrée, Train Street, Hanoï – Vietnam
Le train passe à quelques mètres… Train Street, Hanoï – Vietnam
La voie ferrée de Train Street, Hanoï – Vietnam

La voie se trouve si près des maisons que les locomotives, qui passent deux fois par jour, effleurent les habitations et les piétons. A chaque fois qu’un train pointe le bout de son nez, les habitants écartent leur linge en train de sécher et leurs scooters des rails, ils s’éloignent, avant de retourner dans la rue une fois le train passé…

Des personnes âgées qui plient des cartons et les ramener au centre de tri des déchets, Train Street, Hanoï – Vietnam

Les locaux savent exactement à quel moment le train approche et libèrent la voie ferrée et démontent même leurs étalages à son arrivée et de réinstallent 3 minutes après ! Un vrai spectacle de rue !
Pour eux, cela fait, par conséquent, partie de leur routine. Pour nous, ça reste un moment quelque peu invraisemblable !

Drapeaux Vietnamiens présents partout Train Street, Hanoï – Vietnam

Ambiance avant la Fête du Têt

Nouvelle découverte dans les ruelles de la capitale Vietnamienne.
Ici, c’est une des vieilles coutumes ancestrale, les Hanoiens vont en masse aux différents marchés aux fleurs, pour acheter l’arbre du Têt. Il y règne une ambiance particulière, l’activité à cette période étant en pleine ébullition. C’est donc l’occasion de s’immerger dans les préparatifs de la fête la plus attendue de l’année par les Vietnamiens.

La pastèque trône pendant les premiers jours de la fête sur l’autel des ancêtres, Hanoï – Vietnam
Fleur de pêcher, symbole du Nouvel An lunaire Vietnamien au nord du pays, Hanoï – Vietnam
Le kumquat, Fête du Têt, Hanoï – Vietnam
Kumquat en mobylette ! Hanoï – Vietnam
Des fleurs, partout en vente dans les rues, Hanoï – Vietnam
On transporte tout en scooter, Hanoï – Vietnam

La traditionnelle Fête du Têt approchant dans quelques jours, il est donc temps de penser à fleurir et embellir les habitations.
Certains choisiront, par exemple, les fleurs de pêcher (c’est le cas en majorité au Nord du pays), d’autres de pruniers ou un kumquat.

Kumquat dans les rues, Hanoï – Vietnam
Les branches de fleurs de pêcher, Hanoï – Vietnam

Tout le monde veut les plus belles fleurs pour décorer son foyer et orner son autel des génies et des ancêtres. La fleur de pêcher incarne la chance, la prospérité, car, sur chaque branche, on peut compter une centaine de fleurs.

Fleurs transportées en vélo dans Hanoï – Vietnam

Si les fleurs de pêcher sont la priorité pour les amateurs dans le nord,  les fleurs d’abricotier sont incontournables dans chaque famille dans le sud à cette occasion.

Décoration florale de la Fête du Têt à Hanoï – Vietnam
Fleurs partout en vente, Hanoï – Vietnam

En conclusion, pour terminer la journée, nous déambulons au hasard de rues en ruelles tout aussi animées et débordantes de couleurs… On imagine toutes ces fleurs disposées dans chaque recoin des maisons familiales, apportant joie et bonne humeur à tous. Tous les Vietnamiens que nous croisons sont tous sourires. Les visiteurs étrangers sont souvent invités à se joindre à eux dans cette ferveur communicative. C’est ainsi un bon moment pour voir le Vietnam dans ses couleurs les plus vives.

Lampions Fête du Têt, Hanoï – Vietnam
Les petits arbres du Têt, Hanoï – Vietnam

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here