Singapour séduit par ses contrastes à chaque coin de rues.
En effet, les anciennes bâtisses de type colonial y côtoient des buildings hyper modernes. Je vous en ai déjà parlé dans un précédent article, c’est une ville très cosmopolite, un vrai concentré d’Asie.

Le quartier Little India

Nous partons donc à la découverte du quartier Indien en plein Festival de l’Automne, sous 31° ! Passé la porte du quartier avec ses éléphants, on a déjà le sentiment d’avoir prix un vol pour Bombay !

Ici, la vie grouille sur la Serangoon Road qui est l’axe central. Entre les façades très colorées, les femmes en sari, les odeurs d’encens et la musique de Bollywood, imaginez un instant… C’est comme si vous étiez véritablement téléporté en Inde.
C’est un festival de couleurs, ça semble un peu plus bruyant, plus festif et moins discipliné que Singapour centre. On s’y sent bien immédiatement.

On a testé un plat épicé et on a survécu au curry!
Néanmoins, on préfère nettement la street food de Chinatown, pas loin de notre hôtel.

 

Le quartier Chinatown

Changement de décor. Là aussi, une fois que l’on sort de la station de métro sur Pagoda Street, on a l’impression d’avoir atterri en Chine ! Imaginez un instant…
En déambulant dans Chinatown, on découvre plusieurs temples. Le quartier est comme Little India, animé, bruyant, moite, et surtout, terriblement authentique. Beaucoup de voyageurs qui ont fait des city trip de par le monde expliquent qu’ils n’ont jamais visité un Chinatown comme celui-là.

Manger en immersion dans un hawker

Manger, c’est vraiment ce qu’il y a de plus simple à Singapour, ça sent la nourriture à chaque coin de rue. Cela nous donne un avant-goût de ce que l’on retrouvera tout au long de notre périple en Asie. D’ailleurs, pour une immersion totale dans la vie de chaque quartier (chinois, indien, malais), il faut absolument se rendre au moins une fois dans un hawker.

C’est quoi ? Je vais vous expliquer. C’est une sorte de Food Court avec une multitude de stands de cuisines traditionnelles à un prix dérisoire. Il y a des tables un peu partout où se regrouper pour manger. Chaleur, bruits de la nourriture qui grille dans des poêles cernées de grands ventilateurs qui tentent de pousser l’air chargé en nourriture et sueur à travers les allées. Ajouter à cela des dizaines de gens qui commandent à manger et autant de restaurateurs qui crient les commandes et vous allez commencer à avoir une idée de ce qu’est un hawker.

Vous l’avez compris en effet, c’est vraiment authentique et local, un passage obligé pour vraiment visiter Singapour et se mettre dès le début du voyage dans la Street Food. On a donc testé avec plaisir le hawker du Chinatown Complex.  Plus de chichi pour les touristes, plus de superbes belles façades refaites pour les photos, c’est du pur jus, welcome in China ! Voilà une expérience puissante, une immersion dépaysante et surtout tellement vraie ! Attendez, ce n’est pas tout… je n’ai pas encore parlé de la nourriture… Authentique, goûtue, diversifiée et super bon-marché. Pour quelques dollar Singapouriens, on y mange très bien. Comme ça ne coûte pas cher, ça vaut d’autant plus la peine de déambuler dans le labyrinthe des échoppes et essayer pas mal de plats.

Finalement, Singapour est une ville-état démesurée, à l’architecture dingue, autant futuriste qu’authentique. Chaque quartier a son identité propre, de sorte qu’on se téléporte d’un pays à l’autre en quelques rues. En un mot, c’est un choc et un des charmes ici… on peux visiter la ville en quelques jours et avoir l’impression de visiter 3 pays en immersion totale.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here