Saïgon avec un guide Vietnamien francophone

Une belle journée avec Alain, guide Vietnamien Francophone, passionnée par sa Ville et son histoire… La guerre du Vietnam reste encore très présente en lui, on l’a bien remarqué…
Il nous a fait découvrir tout d’abord le Musée de la Guerre ainsi que le Palais de la Réunification avec son bunker.
Nous souhaitions absolument faire ces 2 visites avec lui car il raconte avec « ferveur » cette époque et il maîtrise complètement son sujet. Alain aime ainsi partager l’histoire et la culture de son pays. Explorer Saïgon avec un guide local reste une expérience très enrichissante. En effet, souvent, le guide vous fera profiter de connaissances impossibles à trouver dans n’importe quel « guide classique ».
Le Vietnam reste un pays chargé d’histoire et ici, les légendes sont nombreuses. Faire appel à un guide reste donc un avantage indéniable pour permettre de découvrir toutes les richesses du pays.

Entrée Musée de la guerre et du souvenir, Saîgon – Vietnam
Char Musée de la guerre et du souvenir, Saïgon – Vietnam
Les différents obus utilisés pendant la guerre, Musée de la guerre et du souvenir, Saïgon – Vietnam
Cour d’entrée du Musée de la guerre et du souvenir, Saïgon – Vietnam
Musée de la guerre et du souvenir, Saïgon – Vietnam
Kim Phuc, la petite fille brûlée au napalm pendant la guerre du Vietnam (Cliché pris par le photographe Vietnamien Nick Ut)
Bunker du Palais de la Réunification, Saïgon – Vietnam
Entrée Palais de la réunification, Saïgon – Vietnam
Palais de la Réunification, Saïgon – Vietnam

Une spécialité traditionnelle de Saïgon

Petite pause pour manger. Voilà le le traditionnel « bánh mì » Vietnamien, ce petit sandwich originaire de Saïgon est très prisé ici mais aussi partout dans le pays. Les gens se bousculent dans les meilleurs établissements pour le manger. Composé d’une baguette croustillante tartinée de pâté de foie (d’un peu de mayonnaise suivant les régions), il est agrémenté d’une garniture à la viande ou végétarienne, de crudités aigres-douces et fraîches, et parfumé à la coriandre et au piment. Le tout est arrosé de quelques gouttes de Maggi ou de sauce de soja. Nous, on adore ! De plus, cela fait plus de 4 mois que nous n’avons pas mangé de pain dans les autres pays, donc c’est un pur plaisir!

Le meilleur Banh Mi de la ville est ici ! Saïgon – Vietnam
Le traditionnel Banh Mi, Saïgon – Vietnam
Préparation du Banh Mi ! Saïgon – Vietnam

Héritage de l’Indochine Française

Alors oui, « bánh mì », c’est en quelque sorte la déformation de « pain de mie ». Il se dit aussi que le terme « banh mi » est dérivé de la prononciation que les Vietnamiens ont de « pain de mie ». Quoi qu’il en soit, ce petit bout de pain reste finalement un mariage de culture.

Petit retour en arrière pour expliquer l’origine de ce sandwich. Au départ; afin de nourrir les soldats Français en Indochine, la baguette est apparue dans la région. C’est en effet la période où une grande partie de l’Asie du Sud-Est est sous domination Française.
Ce banh-mi a été modifié afin de s’adapter aux goûts des Vietnamiens. Il est totalement ancré dans la culture culinaire du pays. Aujourd’hui rares sont ceux qui voient encore ce sandwich comme un héritage des Français.

Quand on est chez le meilleur fabricant de Banh Mi, il y a du monde ! Saïgon – Vietnam

Pour conclure, cette première journée à Saïgon était riche en découvertes. Alain nous a transmis sa passion pour sa ville. On se sent bien ici et je crois que c’est la première fois depuis le début de notre voyage qu’on échange autant avec la population.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here