Un mode de vie Balinais

C’est un incontournable à Bali, une des premières choses que l’on remarque sur toute l’île des Dieux.
En effet, partout dans les rues, on aperçoit des sortes de petits paniers remplis de pétales de fleurs.
Ces petits paniers colorés, en feuille de cocotier ou de bananier, sont ainsi appelés « Canang Sari« .
Cette coutume Hindou consiste donc à déposer des offrandes quotidiennes un peu partout.
C’est en quelque sorte un rituel pour redonner, partager, ce qui a été donné par les Dieux…

Offrandes Balinaises à Munduk – Indonésie

Dés notre arrivée à Ubud, c’est par terre sur les trottoirs et devant les maisons qu’elles étaient présentes. Au fur et à mesure de notre séjour, on en a vu en fait partout : sur le devant d’un scooter, sur les branches d’un arbre, sur l’escalier de nos différentes chambres d’hôtels, dans les rizières, sur le pare-brise d’une voiture. Absolument partout.

Offrandes au coin de la rue à Ubud, Bali – Indonésie

Les offrandes, une tradition locale qui enchante tous les voyageurs de passage à Bali. Certains touristes en arrivent à penser que cela fait partie d’un certain « folklore »… Et bien non.
Ce rite ancestral Balinais existe depuis plusieurs siècles et perdure encore aujourd’hui. Ces jolies offrandes colorées ne sont donc pas créées pour le seul plaisir des touristes. Par conséquent, elles font bien partie intégrante de la culture et des croyances locales.
Pour les Balinais, ces offrandes permettent de préserver et de maintenir l’équilibre et la paix dans le monde. 

Offrandes Bali – Indonésie

Canang Sari, rite de remerciement aux Dieux

Sachez que les offrandes durent une journée et qu’elles sont donc préparées par la femme du foyer, chaque jour. Outre les fleurs, le « Canang Sari » est souvent accompagné de riz, de nourriture, d’un bâton d’encens brûlé et d’une prière. Ainsi, ici, chaque jour qui passe, les Balinais témoignent reconnaissance et gratitude aux Dieux Hindous et aux ancêtres, au travers des cérémonies. Ces offrandes sont toujours déposées en hauteur.
Les prières, selon la croyance, permettent donc de maintenir l’équilibre entre le paradis et l’enfer pour apporter la sérénité et la paix sur la terre.  

Rituel chaque matin dans notre Guesthouse à Ubud, Bali – Indonésie


Les fleurs contenues dans ces paniers vont auparavant être trempées dans de l’eau de source sacrée. Même si on a l’impression de voir des Canang Sari un peu partout, l’emplacement de ces offrandes suit des règles précises selon l’Hindouisme. En fait, parlons tout d’abord des couleurs des fleurs : blanches, rouges, bleues (parfois vertes) ou jaunes.
Les pétales blans vers l’Est représentent le Dieu Iswara (seigneur de la nature).
Les rouges vers le Sud représentent Brahma (Dieu créateur de tout ce qui existe).
Les bleues vers le Nord représentent Vishnu (Dieu protecteur).
Enfin, les jaunes vers l’Ouest représentent Mahadeva (le grand Dieu, seul et unique).

Beaucoup de familles Balinaises fabriquent encore ces paniers à offrandes. D’autres les achètent au petit matin sur les marchés.

Fleurs sur le Marché d’Ubud à Bali – Indonésie

Segehan, les offrandes aux Démons

Ces offrandes-là sont simplement déposées par terre afin d’apaiser les démons. Contrairement au « Canang Sari » qui sera toujours déposé en hauteur afin de remercier une divinité.
En effet, les Balinais pensent que s’ils rendent hommage aux Dieux, il faut également être attentifs à satisfaire les démons ! La croyance aux esprits maléfiques reste donc aussi importante que la croyance aux esprits bienveillants.

Offrandes sur le sol, Ubud, Bali – Indonésie


C’est donc pour maintenir « l’équilibre » de ces forces et ne pas les offenser, que, tous les jours, ils déposent des offrandes au sol.
Les Segehan peuvent contenir de la nourriture avariée. En effet, les démons, très voraces, ne font même pas la différence avec de bons aliments, contrairement aux Dieux, qui, eux, sont très délicats ! Certains vous diront que les Segehan sont moins jolies que les Canang Sari, question de goût…

Offrandes Segehan, Canggu, Bali – Indonésie

Les démons, nommés Bhuta et Kala, sont des monstres. Par les offrandes présentées, le but des Balinais n’est pas de faire disparaître ces démons. En effet, c’est impossible puisqu’ils font partie de l’univers. Tout ce qu’ils souhaitent obtenir, c’est qu’ils soient assez contents et qu’ils évitent ainsi de se manifester, pour laisser la population vivre en paix. 

Offrandes et prières quotidiennes à Bali – Indonésie
Offrandes au Temple Tirta Empul à Bali – Indonésie

Pour résumer, vous l’aurez compris, il suffit de marcher dans les rues à Bali pour se retrouver dans un tout autre univers…Ici, environ 90 % de la population est Hindouiste et, par conséquent, les occasions de célébrations et de processions restent infinies …
Il faut venir sur l’île des Dieux pour comprendre cette ambiance et cette atmosphère si particulière.
Vous verrez ainsi combien les rituels et les temples rythment le quotidien de la majorité des Balinais.

Offrandes sur le marché d’Ubud, Bali – Indonésie
Offrandes sur le scooter loué à Ubud, Bali – Indonésie

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here