Depuis maintenant plusieurs semaines, nous avons fait un « tour culinaire » de plusieurs pays d’Asie du Sud Est.

En effet, après le Vietnam, la Thaïlande, l’Indonésie (Bali), et la Malaisie, direction aujourd’hui le Cambodge. La cuisine de ce pays reste souvent bien méconnue.
La street-food locale a pourtant de quoi vous mettre les papilles en éveil.

Cuisine de Rue, Battambang – Cambodge

Manger dans la rue au Cambodge fait partie du paysage et des habitudes des habitants, comme dans de nombreuses villes d’Asie.
Choisir un restaurant local ?
Lorsque vous décidez de goûter à la street-food locale, voici le conseil essentiel, valable dans toute l’Asie. Regardez avant tout celui où de nombreux locaux mangent. En effet, c’est souvent un signe de qualité, et d’un roulement assuré des produits frais.

Enfin, dans ce type de petits restaurants, il vous faudra un peu de patience avant d’être servis. Les plats n’étant ainsi pas préparés à l’avance, ils sont donc cuisinés au moment où vous les commandez.

Découvrons donc quelques-unes des saveurs du Cambodge à travers nos 5 plats préférés.

Vendeur ambulant, Sien Reap – Cambodge

Le boeuf Lok Lak

C’est dans un restaurant de Siem Reap que cette spécialité nous a fait de l’œil ! Il reste un grand classique de la cuisine Khmère. Voici tout simplement un plat de bœuf mariné, cuit au wok, avec des oignons et servi avec une sauce sauja, du jus de citron vert et du poivre. Il est accompagné de riz, de tomate et d’un œuf au plat. 

Le boeuf Lok Lak à Siem Reap – Cambodge

Le crabe bleu au poivre de Kampot

C’est le délice que nous avons dégusté sur la côte Sud du Cambodge. Ainsi, le crabe frit est une spécialité de la ville balnéaire cambodgienne de Kep. Le crabe est cuit ou plutôt infusé avec une sauce au poivre vert de Kampot, région réputée pour la culture de cette épice. J’en ai d’ailleurs parlé dans cet article il y a quelques mois. Il est en effet possible, de visiter les diverses plantations de poivre dans cette région. Sachez que le poivre aromatique de Kampot est reconnu mondialement par les grands chefs. C’est un des meilleurs poivre du monde, protégé, depuis 2010, par décret du gouvernement Cambodgien, par une IGP nationale (Indication Géographique Protégée).

Crabe au poivre de Kampot, Kep – Cambodge
Marché de Kep – Cambodge

L’ Amok Trei

C’est le plat incontournable et surtout le plat national au Cambodge.
Il est composé des deux principaux éléments de la cuisine Khmer : le riz, que l’on trouve dans les rizières luxuriantes, et le poisson grâce au Mekong et au Tonlé Sap.
C’est du poisson cuit en papillote dans une feuille de banane avec du lait de coco et un mélange d’épices (citron, citronnelle, galanga). La douceur du lait de coco est relevé par le parfum du basilic thaï, de la coriandre et du piment.  
Vous le dégusterez, selon la région où vous voyagerez dans le pays, au tofu, au poulet, ou bien encore aux crevettes. Ce plat est très populaire dans le nord-ouest du Cambodge.

Amok Trei, Siem reap – Cambodge

Le Samla Chapek

Comme dans tous les pays d’Asie, ces plats de soupes sont souvent à l’honneur. Voilà un plat très apprécié au Cambodge.

Il s’agit donc d’une soupe de porc au gingembre. Elle peut se déguster à toute heure. En effet, sachez qu’au Cambodge, comme partout en Asie, il est habituel de manger des soupes à n’importe quelle heure de la journée. Le Samla Chapek se dégustera donc, soit le matin, le midi, ou le soir !

Le Samla Chapek, Kampot – Cambodge

Le Sankhya Lapov

C’est l’heure du dessert et on passe donc à une saveur sucrée. En Cambodgien, «lapov» veut dire la citrouille.

C’est donc une citrouille remplie de flan de lait ou crème de coco. On y rajoute de la pâte de sucre de palme, d’œufs et de sel. Le tout est cuit à la vapeur. Ce dessert peut, à la fois, être servi chaud ou frais selon les goûts. Ce dessert typique se déguste dans des occasions spéciales et des fêtes religieuses.

Le Sankhya Lapov, Siem Reap – Cambodge

Voilà ainsi nos 5 coups de cœur de la cuisine Cambodgienne.
Pour résumer, nous avons découvert dans ce pays une cuisine à la fois authentique, simple et originale. Elle puise ses traditions dans le royaume d’Angkor, véritable berceau de la civilisation Khmère. Transmise de mère en fille depuis les origines, cette cuisine s’est ensuite enrichie au contact de la Chine et de l’Inde. A la croisée de ces deux cultures, cela fait donc d’elle une cuisine atypique. Tout un univers de saveurs s’offre donc à vous…

Cuisine de rue à Siem Reap – Cambodge
Epices dans un marché de nuit à Battambang – Cambodge

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here